Hologramme de Mélenchon : quelle technologie ?

Hologramme de Mélenchon : quelle technologie ?

C’est le dimanche 5 février 2017, au cours d’un meeting qui entrait dans le cadre de sa campagne présidentielle, que Jean-Luc Mélenchon a créé la surprise en se tenant devant la foule à Lyon, puis en apparaissant à 500 kilomètres de là à Aubervilliers, près de Paris, grâce à un hologramme. Un coup de communication inutile pour certains, mais tout de même réussi. Comment cela a-t-il pu être entrepris ? Comment cela a-t-il fonctionné ? Voici quelques éléments de réponse dans cet article.

Mélenchon : quelle technologie pour son hologramme ?

C’est un fait : depuis que Jean-Luc Mélenchon a utilisé cette technologie au cours d’un meeting, l’hologramme est devenu LA méthode à utiliser pour donner un coup de boost à sa communication. Les articles sur le sujet se sont multipliés, et les professionnels souhaitant utiliser cette technique au cours d’un événement sont, encore aujourd’hui, toujours aussi nombreux.

Si les studios qui proposent la création d’hologrammes font un travail de qualité (nous vous proposons aussi la réalisation de votre visuel 3D), la question est aussi de savoir si le public est suffisamment renseigné sur le sujet. Il existe, en effet, plusieurs techniques différentes. Quel en est le principe technique et comment trouver la solution la plus adaptée à tel ou tel type d’événements ? Pour commencer, faisons le point sur la technologie de l’hologramme de manière générale.

Un hologramme, c’est quoi ?

L’idée que l’on se fait d’un hologramme nous vient, la plupart du temps, de l’univers de la science-fiction. Aujourd’hui, il existe principalement deux technologies ; aucune d’entre elles ne permet de faire flotter une image en l’air. La raison ? Sur le plan physique, c’est purement et simplement impossible, puisqu’une image nécessite forcément un support pour pouvoir être projetée.

Comme nous le disions, il existe principalement deux techniques : celle que l’on appelle l’holographie, et celle que l’on appelle Pepper’s Ghost (ou fantôme de Pepper). C’est cette deuxième technique qui a permis à Jean-Luc Mélenchon de se dédoubler, ou encore au rappeur Tupac de renaître sur scène à l’occasion d’un concert.

Le point sur l’holographie

Étymologiquement parlant, hologramme signifie “écriture en entier”. La technique consiste donc à inscrire une image en volume, un peu comme une photographie en trois dimensions. Sur le plan étymologique, encore une fois, cette illusion d’optique est donc une image fixe en relief, sur un support. C’est l’apparition du laser qui a rendu cette technique possible au cours des années 1960.

Concrètement, cela n’a donc rien à voir avec la technologie d’hologramme utilisée par Mélenchon. Un verre de séparation permet de scinder un laser en deux faisceaux. Un des deux faisceaux vise alors l’objet qui doit être holographié, tandis que l’autre vise le support sur lequel l’image de l’objet doit être inscrite. C’est l’interférence entre le laser et les ondes qui sont réfléchies qui permet d’inscrire l’image en relief sur le support.

Le fantôme de Pepper

Et le fantôme de Pepper, alors ? On en parle le plus souvent comme du Pepper’s Ghost, qu’il vaut mieux ne pas confondre avec le piment “ghost pepper”. Cette “technologie” d’hologramme utilisée par Mélenchon vient tout droit du monde du théâtre, ce qui explique son succès, puisque dès le départ, elle est pensée pour séduire les foules à l’occasion d’événements.

C’est le scientifique anglais du XIXe siècle John Henry Pepper qui améliore, en 1862, une technique initialement imaginée par un ingénieur, et qui donne son nom à cette technologie d’hologramme utilisée par Mélenchon. À l’époque, une vitre était placée en biais devant une scène. Elle reflétait une pièce cachée du spectateur dans laquelle un acteur déguisé en fantôme se déplaçait.

Grâce à l’effet du reflet combiné à celui de la transparence de la vitre, le spectateur voyait un fantôme apparaître sur scène, avec une apparence un peu transparente. Résultat garanti sur les spectateurs !

Et aujourd’hui ? Bien sûr, la technologie utilisée par Mélenchon est un peu différente. Il ne s’agit plus du reflet d’une pièce, mais tout simplement de celui d’une projection.

Trois techniques peuvent ainsi être utilisées pour permettre un résultat différent à chaque fois : l’hologramme scénique à taille humaine, l’hologramme pyramide et l’hologramme vitrine. En fonction de l’effet désiré, ces trois techniques sont aujourd’hui très utilisées dans le domaine de l’événementiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.